Lutter contre le réchauffement climatique

La prise de conscience des gouvernements que notre écologie est en danger doit maintenant se traduire par des mesures concrètes. L’obligation légale de réduire les émissions de gaz ne peut se faire avec les méthodes actuelles qui sont dépassées et ne permettent aucun contrôle en temps réel. 

 

L’évolution des technologies aidant, il était logique que le « big data » arrive dans l’univers du bâtiment qui, non seulement regorge d’informations, mais gagnerait tout à les mettre en relation les unes avec les autres.

Le BIM s'est naturellement imposé comme une des solutions ayant le potentiel de transformer les habitudes et de structurer l'industrie de la construction.

 

Lutter contre L’épuisement des ressources naturelles

Avec un peu plus de 9 milliards d'habitants sur terre d’ici à 2050, nous nous approchons inéluctablement d’une pénurie de ressources naturelles si nous continuons à y puiser sans ménagement. Les pratiques doivent changer radicalement. L’industrie de la construction a un très grand rôle à jouer en la matière si on ne veut pas épuiser les gravières, détruire les forêts et engloutir tout le sable dans les constructions de demain. Si nous voulons garantir à tout le monde un niveau de vie acceptable, nous devons cesser le gaspillage et commencer à penser les constructions autrement.

Nous sommes au début du processus de recyclage et de durabilité. Mais si l’on veut que les moeurs changent concrètement il faut être en mesure d’envisager des alternatives et leurs conséquences et de mesurer l’impact des décisions. 

C’est précisément ce que le BIM va permettre de faire.